randonnée passion, il est  

 
Initialisation
       
  sommaire randonnées équipement fonds écrans écrans veille liens du net le forum newsletter  
       
                   
 


 
                   
 

Parc naturel du Maladeta... Le massif des Poset (3175 m)

 
     
 

Parcourez et ainsi récupérez les plus belles photographies de cette galerie en procédant du clic droit sur votre souris. La résolution des photos s'effectue en 1024 x 768 ainsi que l'enregistrement. Alors bonne navigation à travers cette galerie.

Retrouvez également en bas de cette page, les cartes & itinéraires, mais aussi la région et son patrimoine. Alors, bonne ballade sur cette agréable toile.

 
                   
                   
                   
  FONDS D'ECRANS DU MASSIF DES POSETS      
 
 
  retour randonnée  
 
     
             
     
             
     
             
     
             
     
             
     
             
     
             
           

retour randonnée

             

Il sera nécessaire de vous procurer les cartes Espagnoles pour cette randonnée.

 

 

Carte routière Michelin.

 

         
             

Le parcours de cette randonnée comporte des zones à risques avec le passage de certaines arêtes sommitales qui demandent la plus grande vigilance. Randonnée Passion tient à rappeler qu'elle ne saurait être tenue pour responsable en cas d'accident. Cette page a pour but le récit et non l'incitation.


             

Récit par Max GIRAUD.

 

Le massif des Posets est le second plus haut sommet des Pyrénées derrière le massif de l'Aneto à 3408 mètres. Le sommet des Posets culmine à 3371 mètres d'altitude.

 

      Nous revoici en Espagne pour quelques journées de montagne, organisées par le CAF Turbo Béarn. Jean-François ANDRADES a concocté un circuit de quatre jours dans la région des Posets, suivi de l’ascension d’un 3000 à partir de la vallée de La Ribagorça : le Besiberri. Voilà encore une nouvelle occasion d’admirer quelques uns des grandioses paysages que savent nous offrir les Pyrénées.

Nous sommes une dizaine de participants à faire le voyage, pour la plupart au départ de Soumoulou, de bon matin en ce dimanche 21 août 2005. Après les quelques arrêts habituels, café, petits ravitaillements, météo, etc. nous voici rassemblés en amont de Benasque, au parking du PUENTE DE LLITEROLA (1595m). Le temps n’est pas très engageant avec beaucoup de vent, un ciel bouché et un petit crachin désagréable… heureusement demain il devrait faire beau ! Casse-croûte dans la bonne humeur près des voitures, protégés par leurs hayons et surtout par nos impers…

Étape 1 : COLLADO DE PERDIGUERET

      A midi et quart notre petite troupe démarre pour rallier le REFUGIO DE ESTÓS (1890m) par un itinéraire original passant par le COLLADO DE PERDIGUERET (2413m) lequel relie la VALLE DE LLITEROLA à la VALLE DE PERDIGUERO, puis à celle d’ESTÓS. Un bon sentier remonte la VALLE DE LLITEROLA, rive gauche de son barranco. Le crachin a cessé, quelques rayons de soleil font même de brèves apparitions. Une petite erreur de navigation nous fait continuer trop haut sur le sentier de la VALLE DE LLITEROLA et laisser en contrebas la CABANE DE LLITEROLA (2015m). Nous nous en apercevons assez vite et devons maintenant improviser, hors sentier, pour rejoindre le BARRANCO DE LAS FITES DE PERDIGUERO. Quelques portions raides nécessitent l’utilisation des mains et après quelques incertitudes un “point” sérieux nous confirme que nous sommes revenus dans le droit chemin ! À 14h45’ le COLLADO DE PERDIGUERET est sous nos pieds, la descente est identifiée, nous nous y lançons aussitôt. Longue progression, d’abord rive gauche du BARRANCO DE PERDIGUERO –itinéraire cairné– puis rive droite pour la partie inférieure. Jean-François se débrouille très bien pour suivre un bon cheminement dans l’écheveau des différentes traces et variantes. Passage aux ruines du “Cuartel Militar de Estós” et enfin à la CABAÑA DEL TURMO (1730m). Nous rejoignons ici le GR 11, l’itinéraire normal de montée au refuge ; il est 16h20’. Remontée tranquille sur la large piste du GR 11 et arrivée au REFUGIO DE ESTÓS à 17h. Fin de notre première étape et nuit de vent et de crachin.

Étape 2 : PUERTO DE GHISTAU

      Lundi 22 août 2005, comme prévu le beau temps est là. Le ciel est pur avec un fort vent du Nord qui rafraîchit l’atmosphère. L’itinéraire d’aujourd’hui est facile car nous allons emprunter de bout en bout le GR 11, un sentier bien tracé, bien balisé et assez parcouru. En fait c’est un itinéraire de liaison qui nous conduira au REFUGIO DE VIADÓS (1740m) en contournant le MACIZO DE POSETS par le Nord d’abord, par l’Ouest ensuite. Donc, départ du REFUGIO DE ESTÓS à 8h20’, sur le GR 11 qui se dirige vers l’ouest en se rapprochant du BARRANCO DE ESTÓS. Point bas à 1850m après quelques ondulations de terrain. La longue remontée au PUERTO DE GHISTAU commence aussitôt, toujours vers l’ouest. Les pâturages succèdent aux forêts, les pierriers et la neige prennent le relais. Arrivée au PUERTO DE GHISTAU (2577m) à 10h50’, c’est le point haut de la journée. Compte tenu de l’altitude et de la bise il fait froid, nous ne nous attardons pas et enclenchons aussitôt la descente. Le GR 11 suit la rive gauche du BARRANCO DE GHISTAU, puis celle du BARRANCO DE AÑES CRUZES pour arriver au confluent de ce dernier avec la CINQUETA DE AÑES CRUZES. Un passage à gué, vers 2060m, permet de passer en rive droite du VAL DE AÑES CRUZES et de poursuivre vers le sud, toujours sur le GR 11. Courte remontée à la CABAÑA D’AÑES CRUZES vers 2090m. Nous pensions y déjeuner mais de fortes rafales de vent, venant du Nord nous incitent finalement à descendre vers un endroit mieux abrité. Petites discussions et consensus pour un creux à proximité, assez calme, mais un peu pentu. Ce sera le compromis du jour ! Repas arrosé –de Moscatel mais pas de pluie– toujours dans la même convivialité, de 12h à 12h50’. Reprise de la descente sur le REFUGIO DE VIADÓS où nous arrivons à 14h05’, dans la chaleur retrouvée. Bon accueil et bon confort, un dortoir nous est réservé dans une annexe proche. Après-midi de farniente sur la pelouse puis douches, petites lessives, photos et autres occupations.

Étape 3 : POSETS

      Mardi 23 août 2005, très beau temps au départ pour cette rude journée où nous traverserons les POSETS du nord au sud avant de rallier le REFUGIO ÁNGEL ORÚS (2100m). Départ du REFUGIO DE VIADÓS à 7h15’, au petit jour. Descente à la CINQUETA DE AÑES CRUZES et traversée de celle-ci sur un large pont de bois. En face, rive gauche une large piste monte à la CABAÑA DE LA BASA (1980m), c’est notre itinéraire. La progression continue au sud-est puis à l’est sur un bon sentier bien cairné. Traversée d’une belle pinède Pinar dels Clots et longue remontée de la VALLE DELS CLOTS. Vers 2400m, traversée du BARRANCO DE PUYARUESO auquel succède un rude escarpement sous les moraines de l’ancien GLACIAR DE LLARDANA, aujourd’hui disparu. Le terrain s’assagit ensuite, toute végétation ayant cessé la progression se fait en suivant les cairns. Quelques nuages peu inquiétants masquent le sommet mais ils disparaîtront à notre arrivée. Une grande pente d’éboulis pénibles mène enfin à l’arête Nord après quelques pas d’escalade facile. L’arête continue vers le sud, elle nous fait vite arriver au sommet Nord des POSETS, cote 3321m. Regroupement ici puis un facile parcours de la crête faîtière nous fait parvenir au sommet principal, le PICO POSETS ou PICO LLARDANA, second sommet de la chaîne pyrénéenne avec ses 3375m. Il est 12h45’ nous avons mis 5h30’ pour y parvenir, c’est un bon temps pour un groupe de 10. Félicitations, bises et photos multiples : “tout le monde il est content”. Superbe panorama évidemment, notamment sur la caractéristique DIENTE DE LLARDANA, bien visible en contrebas. Début de la descente à 13h05’ par l’épaule sud –Espalda de Posets– qui nous mène à quelques mètre au-dessus du COLLADO DEL DIENTE (3010m), le col où prend naissance la “Rue Royale” alias CANAL FONDA pour les Espagnols. Il est 14h05’, nous nous installons face au soleil dans de confortables rochers, pour une halte-déjeuner de près d’une heure. Reprise de la descente à 14h55’ dans ce couloir étroit aux parois impressionnantes. Un bon sentier mène facilement dans la VALLE DE LLARDANETA où l’on rejoint peu après, le GR 11-2 venant du COLLADO DE ERISTE. Il fait très bon, quelques isards jouent les vedettes sur les arêtes de la SIERRA DE LLARDANA au grand plaisir des photographes. Les balises rouges et blanches du GR conduisent maintenant nos pas sans ambiguïté jusqu’au REFUGIO ÁNGEL ORÚS où nous arrivons à 17h avec un ouf de soulagement ! Beau refuge bien rénové, accueil pro, mais ayant perdu un peu de son âme dans l’affaire ; c’est la rançon du succès !

Étape 4 : COLLADA DE LA PLANA

      Mercredi 24 août 2005, grand beau pour cette dernière étape qui va nous ramener dans la vallée de Benasque via la COLLADA DE LA PLANA. Départ du REFUGIO ÁNGEL ORÚS à 7h15’ pour reprendre l’itinéraire d’hier en sens inverse. Vers 2350m on quitte ce dernier pour traverser le TORRENTE DE LLARDANETA et retrouver le sentier et les cairns du GR 11-2. Sur un terrain vallonné on passe à la CABAÑA DE LLARDANETA  pour continuer au nord-est puis à l’est afin d’atteindre l’IBÓN DE LES ALFORCHES (2411m). La fin de ce trajet est un peu confuse avec un sentier évanescent et des cairns anarchiques ! Mais le site est beau et nous y arrivons vers 9h15’ en même temps que le soleil. La COLLADA DE LA PLANA est à l’est, il y a encore près de trois cents mètres pour y monter. Le GR 11-2 est de nouveau bien cairné, l’itinéraire ne pose pas problème, nous atteignons le col à 10h20’, cote 2702m. Belle vue sur les deux versants et petite séance d’identification des sommets environnants avant de redescendre. Nous continuons sur le tracé du GR 11-2 qui laisse les “AGULLAS DE PERRAMÓ” sur notre droite. Passages à l’IBÓN DE L’AIGÜETA DE BATISIELLES puis à l’IBÓN GRAN DE BATISIELLES. Il commence à faire chaud, heureusement la forêt n’est plus très loin et elle vient atténuer agréablement les ardeurs du soleil. Arrêt dans un endroit idyllique en bordure de L’AIGÜETA DE BATISIELLES, non loin de la CABAÑA DE BATISIELLES. Il est 12h35’, Lisou se baigne, quelques-uns se trempent les pieds et tous se ruent sur les provisions ! Reprise de la marche à 13h30’ sur un sentier bien fréquenté. Jonction vers 14h avec le GR 11 venant d’ESTÓS. Le sentier est devenu piste, nous la dévalons d’un bon pas car Fabrice et Nathalie doivent prendre un train ce soir à Toulouse. Arrivée dans les temps à 14h45’ au Parking des Barracones (1300m) ; le circuit est terminé mais pas la journée !

Récit de Max Giraud

 


             
 
                   
  haut de page  
       

infos légales

livre d'or

mise à jour

adresser un mail